Une fille adoptée découvre la vérité choquante dans une lettre de ses parents 20 ans, plus tard

Les parents feront n’importe quoi pour rendre la vie de leur enfant la plus agréable possible. Un couple marié du Michigan était même préparé à adopter un bébé chinois et de l’accueillir dans sa famille comme si c’était la sienne. Dites bonjour à Ken et Ruth Pohler, qui ont toujours voulu adopter un enfant. Quand ce fut le moment, ils se sont envolés pour la Chine et ont adopté le bébé Kati. Elle avait été abandonnée avec une lettre sur un marché très fréquenté.

adopting-a-child

La famille était vraiment heureuse de leur nouvelle fille. Détail intéressant : quand ils ont trouvé Kati, une minuscule lettre était attachée à elle. Ils ne pouvaient pas croire ce qui était écrit : la femme de Ken nous la lit en pleurant.
Kati a grandi pour devenir une ado américaine typique ayant passé son enfance dans le Michigan et qui aimait les sports et la musique. Tout le monde savait qu’elle était adoptée, il n’y avait donc pas de questions embarrassantes à propos du sujet. Quand elle eut 18 ans, sa famille pensait qu’il était temps de lui dire d’où elle venait. Cependant, une question importante restait sans réponse.

Ken et Ruth avaient une relation (Anne) qui faisait des recherches pour le couple en Chine. Ils lui ont donné toutes les informations nécessaires concernant le petit mot qu’ils avaient trouvé sur Kati, il y a tant d’années. Une question restait : qui avait écrit la lettre et pourquoi était-elle si importante pour Kati? Quand Kati eut 21 ans, elle décida, qu’en fin de compte, elle voulait connaitre la vérité sur son passé (elle était sur le point d’aller étudier un semestre en Espagne). Ken et Ruth étaient inquiets de sa réaction, mais ils décidèrent de la lui dire quand même. Lisez l’histoire triste.

Les parents qui adoptent

A l’âge de 21 ans, 21, Kati a contacté le réalisateur Chang, qui faisait un documentaire sur les personnes adoptées en Chine. Elle passa un accord : Kati participerait au documentaire et Chang trouverait ses parents. Cela se réalisa en 2017 lors de la fête de Qixi, qui est la version chinoise de la St Valentin – ce qui rendit cette rencontre encore plus spéciale.

C’était comme un film qui remonte le moral, mais certaines choses restaient toujours difficiles à surmonter. Kati aimait beaucoup voir ses parents, mais ceux-ci se sentaient fort coupables. Ce fut un moment particulièrement éprouvant pour la maman de Kati.

infant

“Si nous ne l’avions pas laissée comme cela, elle n’aurait pas tant souffert.’’ La maman de Kati était horrifiée par le fait que Kati travaillait pour subvenir à ses besoins pendant ses études. Sa première fille n’avait jamais eu besoin de faire cela. Un autre inconvénient : Kati ne savait pas communiquer avec ses parents, étant donné qu’ils ne parlaient pas anglais et que Kati ne comprenait pas le mandarin. Pourtant, ses parents on pu voir que c’était une fille fantastique. Maintenant qu’ils la connaissent, elle leur manque plus que jamais.